top of page

Conception d'un DCP en Vidéo : Guide Complet

Le Digital Cinema Package (DCP) est devenu le standard industriel pour la distribution de films dans les cinémas du monde entier. La transition du film analogique au numérique a ouvert de nouvelles possibilités, mais elle a également introduit des normes techniques strictes pour assurer une qualité d'image optimale. Dans cet article, nous allons explorer les étapes clés de la conception d'un DCP en vidéo.


Cet article a été co-rédigé avec l'aide de l'IA (ChatGPT) dans le but de proposer des contenus complets et pertinents.


COMPRENDRE LE DCP

Projection DCP

Un DCP est un ensemble de fichiers numériques qui inclut le contenu audio et visuel d'un film, ainsi que des métadonnées essentielles. Il est conçu pour être lu par un projecteur numérique dans une salle de cinéma. Comprendre les spécifications techniques du DCP est la première étape cruciale de sa conception.


RESOLUTION ET FORMAT D'IMAGE

Résolution DCP

La résolution d'un DCP dépend souvent des normes du cinéma numérique. La résolution la plus courante est 2K (2048 x 1080 pixels) et 4K (4096 x 2160 pixels). Le choix dépendra de la qualité d'image souhaitée et des spécifications du projet.


Le format d'image doit également être pris en compte. Les formats courants sont le Scope (2.39:1 - 2048x1080 pixels) et le Flat (1.85:1 - 1998x1080 pixels). Assurez-vous que votre vidéo est encodée dans le bon format pour éviter des distorsions lors de la projection.


La fréquence d'images requise est généralement de 24 images par seconde (ips), un aspect crucial à considérer lors de la réalisation d'un tournage. En effet, si la conversion entre 25 et 24 ips peut être relativement aisée, il en va tout autrement lorsque l'on passe de 30 ips à 24 ips. Cette modification entraînera une netteté visuelle altérée, se manifestant par une certaine saccade dans l'image.

En dernier recours, il est possible de corriger ces effets de saccade avec l'outil payant Topaz vidéo AI (Chronos AI Model).


Attention, les cinémas CGR n'acceptent que les formats Scope.


Lors de la création du DCP et de l'exportation de votre master, veillez à ce que tous vos éléments lisibles (logos, textes, mention obligatoire, sous-titre etc…) soient à l’intérieur de la zone de sécurité. Modifier ou déplacer les éléments si besoin.


Dans votre processus de création d'un DCP, je vous recommande d'effectuer une première étape de conversion à l'aide de votre logiciel de montage. Cette étape implique l'ajustement de la cadence et du format de votre projet selon les spécifications requises, suivi de l'exportation en format JPEG2000. Ensuite, vous pouvez faire passer votre projet à travers les logiciels gratuits mentionnés ci-dessous.


AUDIO

Mastering audio

La qualité sonore est tout aussi importante que l'image. Un DCP standard utilise un format audio non compressé, souvent stéréo ou en 5.1. Les spécifications exactes peuvent varier, donc il est essentiel de vérifier les exigences de sortie audio du cinéma spécifique.


Il est primordiale de bien gérer le volume du son selon les norme demandé par le diffuseur. Par exemple, les normes 85db leq(M) ou RS 28 correspondront approximativement à -20dB LUFS.


ENCODAGE VIDEO

Exportation vidéo

L'encodage vidéo convertit le fichier source dans un format compatible avec le DCP. Les codecs couramment utilisés sont le JPEG 2000 et le MPEG-2. Assurez-vous d'utiliser les paramètres appropriés pour maintenir la qualité visuelle tout en respectant les limites de taille de fichier imposées par les cinémas.


METADONNEES ET NOMMAGE DU DCP


Les métadonnées du DCP comprennent des informations cruciales telles que le titre du film, la durée, le format d'image, les spécifications audio, etc. Assurez-vous que toutes ces données sont correctement intégrées dans le DCP pour une reconnaissance sans faille par le système de projection.


Au minimum, il vous sera nécessaire de renseigner le titre du film, le type de contenu (Feature, Advertissement...), le standard (SMPTE, Interop)


CRYPTAGE ET SECURITE

Sécurité des données

La sécurité est une préoccupation majeure dans l'industrie du cinéma. Les DCP sont souvent cryptés pour empêcher toute reproduction non autorisée. L'ajout de clés de sécurité garantit que seuls les cinémas autorisés peuvent lire le contenu.


VERIFICATION ET TEST

Avant de distribuer votre DCP, effectuez des tests approfondis. Assurez-vous qu'il est lisible sur différents projecteurs numériques et qu'il respecte toutes les spécifications requises. Certains cinémas peuvent avoir des exigences spécifiques, alors contactez-les avant de finaliser le DCP.


Des logiciels de lecture permettent de tester vos DCP.


LES LOGICIELS GRATUITS

  • OpenDCP : logiciel open source qui permet de créer des Digital Cinema Packages. Il prend en charge les formats d'image 2K et 4K, ainsi que les fichiers audio au format WAV.

  • DCP-o-matic : logiciel open source qui propose une gamme de fonctionnalités pour la création de DCP. Il est disponible pour Windows, macOS et Linux.

149 vues

Comments


bottom of page